Il pourrait paraître superflu de présenter le projet de Guédelon, dans la mesure où il est à la France ce que Campus Galli est à l’Allemagne. A la construction d’une cathédrale, les Français ont préféré un château fort, et ils avancent bougrement bien. Guédelon est un chantier touristique prisé, qui en met plein les yeux avec des pratiques du début du XIIIè siècle. Depuis 1997, les étapes se succèdent, les tâches se diversifient, on passe des fondations à l’édification de tours, de la réalisation de voûtes impressionnantes à des peintures murales d’un art consommé. Sur place, personne ne lésine sur l’approche historique du chantier, et les spécialistes s’en donnent à coeur joie. Le site officiel appuie d’ailleurs à raison sur ce parti pris qui fait la part belle à l’archéologie expérimentale :

“C’est Jacques Moulin, Architecte en Chef des Monuments Historiques, qui fut chargé de réaliser ces plans dans le respect des canons architecturaux de Philippe-Auguste.

Diplômé de l’Ecole pratique des hautes études dans laquelle il prépara une thèse sur Pierre de Montreuil et l’architecture du XIIIème siècle, Jacques Moulin fut l’un des premiers à avoir adhéré au projet dès 1996…

Fort de son expérience de restauration à Provins, il proposa d’allier une véritable démarche d’expérimentation scientifique du patrimoine avec sa présentation au public. A un détail près, à Guédelon, la finalité ne serait plus le château en tant que tel, mais sa construction. L’enjeu était de taille puisqu’il fallait à la fois donner une composante scientifique réelle et sérieuse, mais il fallait également intéresser les visiteurs et pouvoir répondre à certaines des interrogations des scientifiques, archéologues, castellologues…”

Le château en 2020

L’accès est saisonnier et payant, mais vaut amplement le détour.

Tout ce qu’il faut savoir se trouve, comme d’habitude, sur un site officiel : https://www.guedelon.fr/ et l’actualité peut être suivie sur la page sociale suivante : https://www.facebook.com/Guedelon


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *