Jeu de rôle ayant pour toile de fond la guerre de religion du XVIème siècle (et débordant sur le XVIIème, oui, l’Histoire se contrefout des chiffres ronds), Te Deum pour un Massacre offre un vivier d’intrigues retorses et non manichéennes assez soufflant. Il faut pourtant le faire, pour intéresser un public à une période aussi sombre et fourmillant de détails, personnages, dates et factions. Du reste, l’expérience a l’air exigeante sur l’historicité et la crédibilité de l’intrigue. Le créateur, Jean-Philippe Jaworski, également auteur de romans à succès, paraît s’être donné beaucoup de mal pour rendre son jeu aussi complet que possible. Choisis ton camp, camarade, et sache que Jean D’En-Face compte scier ton arbre généalogique au moindre signe d’hérésie.

“Dans le crépuscule où sombre la chrétienté, la reine noire contemple les débris du royaume. Du haut des tours du Vieux Louvre, elle observe les brasiers qui rougeoient dans la nuit tombante. L’armée des Princes, l’armée des grands aristocrates calvinistes, est en train d’encercler la capitale. Les troupes incendient les faubourgs. Au même moment, des ruelles tortueuses de la ville assiégée, monte le lamento discordant des massacres. La populace catholique prend d’assaut les maisons des huguenots parisiens, traîne vers la Seine des corps martyrisés.

Il n’est pire conflit qu’une guerre civile.
La reine noire en a tragiquement conscience. Contre la guerre, elle va mener sa propre lutte, avec toutes les armes du pouvoir, et aussi avec les autres. Les spadassins, les mercenaires, les courtisanes, les magiciens, les poisons, la corruption et le chantage. Et pour cela, la reine noire aura besoin d’agents audacieux. Des combattants, des diplomates, des comploteurs. Des hommes et des femmes d’exception. D’authentiques aventuriers. Incarnez un de ces aventuriers : gentilhomme de vieille noblesse, courtisane rouée, officier mercenaire, humaniste désabusé, poétesse émancipée, prince de l’église ou prédicateur calviniste, plongez dans le tourbillon des guerres de religion. Survivez aux intrigues de cour, ferraillez dans les duels de mignons, muguetez avec les dames galantes, combattez dans les mêlées sauvages de Jarnac et de Moncontour, démasquez les espions de la reine d’Angleterre et du roi d’Espagne, traquez le tueur d’enfants qui affole Paris à la veille du 24 août 1572…”

Le jeu est édité par Matagot, mais peut être aperçu chez Black Book, repris par Casus Belli : https://www.black-book-editions.fr/produit.php?id=1434. A noter qu’il semble actuellement un peu difficile à trouver.

Beaucoup d’avis constructifs à trouver sur cette page : http://www.legrog.org/jeux/te-deum-pour-un-massacre/1ere-edition/te-deum-pour-un-massacre-fr

Il est peu fréquent de tomber sur des parties “filmées” de jeu de rôle, bien que l’idée ait le vent en poupe. Te Deum pour un Massacre n’échappe pas à cette pénurie de présentation vidéo, mais vous pouvez cependant prendre le temps de regarder la partie suivante, pour vous imprégner de l’ambiance :

Catégories : Jeux