Les chars antiques sont, dans l’imaginaire collectif, souvent associés aux courses du Colysée, à Rome. Tous les chemins y mènent, mais vous n’êtes pas obligés de marcher pour autant. Astérix et Ben-Hur sont passés par là. Il est intéressant de constater que la variante celtique fait l’objet de recherches et de projets. On ne sait plus trop qui a inventé la roue en premier, mais tout le monde y va de son véhicule favori. A coup d’archéologie expérimentale, peut-être les chercheurs de ce projet vont-ils relancer l’engouement pour ce mode de transport somme toute écologique, encore que hennissant plus fort qu’un klaxon de routier.

Admirez donc :

“Dans le cadre de sa nouvelle muséographie, le Musée des Celtes souhaite présenter aux visiteurs une copie d’un char celte qui sera la réplique la plus exacte possible d’un véhicule retrouvé dans une tombe à char fouillée sur la commune de Libramont, dans le petit village de Sberchamps. Le nouveau char, fidèle à un exemplaire précis trouvé dans la commune qui héberge notre Musée, pourra remplacer celui créé il y a plus de 20 ans et dont les plans nécessitent une sérieuse mise à jour.

C’est un réel défi de respecter le plus scrupuleusement possible les spécificités archéologiques de ce modèle. Dès lors, cette expérience a un coût. Les artisans spécialisés dans les reconstitutions antiques ont besoin de fonds pour pouvoir faire (et refaire) les pièces du char. On ne s’improvise pas artisan celte et les accidents sont nombreux : éléments qui cassent, se déforment, techniques expérimentales qui échouent…

Nous avons besoin de vous pour concrétiser cette belle aventure !

Grâce à votre aide, notre char celtique pourra finir comme pièce d’exposition pour le plus grand plaisir du public et peut-être parader sur la pelouse qui jouxte le Musée.”

La vidéo suivant vous donnerait des envies de chevauchées en plein champ de bataille :

Un projet à suivre et soutenir via ce lien ! Vous pouvez également vous renseigner sur la page sociale du musée.

Catégories : Nouveaux projets